Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Loisirs créatifs : allier plaisir et raison

Sur les réseaux sociaux et internet en général, on peut constater depuis quelques temps déjà que les loisirs créatifs sont eux aussi soumis au questionnement.

La notion de consommation raisonnée, d'économie, d'impact écologique est de plus plus en présente dans les esprits et amène son lot d'auto évaluation. On parle de mode éthique, de garde robe capsule, de minimalisme, de recyclage, de seconde vie (friperies, applications dédiées)... La couture, le tricot, la lecture etc sont "raisonnés".

On met en avant la contradiction entre le fait que les loisirs créatifs sont sources d'apaisement, de relaxation et la course à la consommation. La slow fashion et la slow life doivent revenir au centre des priorités dans le processus de création. Pourquoi chercher absolument la rapidité dans l'exécution quand le but est de se détendre ? 

Je ne suis pas une grande fan du shopping, j'ai des vêtements dans mon placard qui "datent" mais comme se sont des pièces classiques et plutôt de bonne qualité, ils durent dans le temps. Si je dois m'en séparer ils sont soit revendus, soit déposés au recyclage. J'essaie de remplacer ces pièces dans la mesure de mes "compétences couturesques" par du fait main.

En ce qui concerne la lecture, mes achats sont uniquement des livres d'occasion, des emprunts à la bibliothèque et je revends ou donne ce que j'ai lu. Ici pas de changement cette année.

En ce qui concerne le tricot :  c'est à ce sujet que j'ai le plus de changements à opérer.

Depuis que je tricote je disais donc que j'ai pu cerner mes goûts, ce qui me va et ce dont j'ai besoin.

J'ai commencé en 2019 à acheter la laine et éventuellement le patron dont j'avais besoin au moment où je vais le tricoter. Le patron est choisi suivant le besoin (un gilet si il m'en manque, un pull si besoin ...), la quantité de laine juste nécessaire au projet. Utilisation des restes de laines ...

Se faire plaisir oui mais de façon logique et raisonnée. J'aime autant le fait de porter des vêtements et des tricots faits main que le procédé en lui même. Ne pas porter l'objet fini gâche une partie de mon plaisir.

Dans ce "bilan" j'ai pu mettre de côté 5 tricots que je ne porte pas. 

Le premier est un gilet-veste col châle que j'ai tricoté et que je ne met pas car l'i-cord qui fait le tour du col me fait mal aux vertèbres cervicales. Cela n'est pas modifiable, l'i-cord étant tricoté en même temps et non à la fin de l'ouvrage. Je l'ai détricoté et je suis en train de retricoter la laine pour faire le gilet Siri (puisque c'est ce qu'il me faut actuellement) que j'ai déjà tricoté dans une autre couleur.  Cette fois je vais le tricoter dans une taille M au lieu de S pour pouvoir le porter au dessus d'un pull. La taille S est très bien au dessus d'un T-shirt ou d'une blouse mais c'est peu confortable au dessus d'un pull.

Donc dans ce cas, j'ai détricoté ce que je ne portais pas, j'ai identifié mon besoin (un gilet) et réutilisé la laine, j'ai également repris un patron déjà en ma possession et approuvé -> combo gagnant !

J'ai mis de côté 3 pulls (ici et ) dont la forme ne me convient plus. Les couleurs me plaisent toujours, ils seront détricotés et retricotés mais pour l'instant je ne sais pas encore ce qu'ils deviendront. 

Un châle également va repartir en pelotes. Pour celui-ci j'ai déjà identifié ce dont j'avais besoin et j'ai également le patron donc il n'y a plus qu'à !

Il y a un gilet et un pull que je porte et qui ont besoin d'une petite modification : pour le premier il faut allonger les manches et le second refaire le rabat des mailles car il est trop serré !

C'est vraiment pas grand chose à faire mais quand un projet est terminé, j'ai beaucoup de mal à le reprendre pour faire les modifications. Je crois que plus que détricoter-retricoter apporter des modifications est pour moi le challenge de l'année cheeky

Je ne vais pas parler ici du tricot de chaussettes... j'en tricote beaucoup c'est vrai ! Je les porte toutes. J'ai quelques pelotes en stock aussi qui doivent être tricotées cette année. 

Les restes de laines à chaussettes sont et seront utilisés pour tricoter une couverture commencée en novembre dernier. Il s'agit de la Giant Square Scrap Blanket. C'est un projet au long court, qui me suivra pendant quelques temps.

Voici ce que cela donne pour le moment.

Je ne parlerais pas de laine bio ou d'éthique, je ne me sens pas compétente à ce sujet. D'autres sauront mieux que moi traiter le sujet, ici un article parmi d'autres.

J'achète la laine selon mes besoins et mes moyens. Le plus possible j'essaie d'acheter dans les merceries proches de mon domicile, aux teinturières indépendantes de ma région (quand mes moyens me le permettent). Les patrons que je tricote sont des patrons de designers indépendants (pas forcément Français), je les achète sur Ravelry quand je ne les faits pas moi-même.

Tout ce que j'entreprends actuellement est perfectible bien entendu wink je n'ai pas la prétention de dire que cette réflexion doit être universelle, ni qu'elle est parfaite, ni qu'être raisonnable dans ses loisirs est LA règle à suivre. C'est juste ma propre façon de procéder.

Surtout que niveau stock de matériel pour la broderie je suis plus que servie. Il faudrait que je plonge dans tout çà pour répertorier et mettre en vente... il faudrait...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sylvie

Passionnée de loisirs créatifs.
Voir le profil de Sylvie sur le portail Overblog

Commenter cet article